Quels sont les symptomes: Agrypnie? Les internautes ont répondu pour vous à cette question. Pour faire progresser ce guide, si vous ressentez un symptome qui n'est pas listé et que vous êtes sûr et certains de la cause (et du diagnostic), proposez le grace au formulaire ci-dessous. N'oubliez pas non plus de valider les symptomes que vous présentez dans ce cas: Agrypnie.
# Symptome J'ai ce symptome
1Désorientation (confusion) (Voir) 
2Désorienté (confusion) (Voir) 
3Pensée floue (confusion) (Voir) 
4Pensées nuageux (confusion) (Voir) 
5Confus (confusion) (Voir) 
6Confusion (Voir) 
7Pensée floue (confusion) (Voir) 
8Incapacité à penser clairement (confusion) (Voir) 
9Inablity de penser rapidement (confusion) (Voir) 
10Perte de mémoire (confusion) (Voir) 
11Perte d'orientation (confusion) (Voir) 
12La perte de mémoire (confusion) (Voir) 
13Confusion mentale (confusion) (Voir) 
14Changement de l'état mental (confusion) (Voir) 
15Pas penser clairement (confusion) (Voir) 
16Paranoïaque (Voir) 
17Pensée claire (confusion) (Voir) 
Partagez votre expérience, vos conseils, symptômes et traitements (médicament, remède naturel, de grand-mère...) sur Pevoc9 grace au formulaire ci-dessous. N'hésitez pas non plus à poser vos questions. Vous obtiendrez une réponse à coup sûr de la part de notre équipe et des internautes..
# Message
1

Alma, le 02/07/2015 @ 01:46

J'ai subi une période d'insomnie totale pendant plusieurs mois. (4 mois environ) le terme d'agrypnie ne ma cependant jamais été accordé et je n'ai également reçu aucun diagnostic. J'ai été hospitalisée 2 mois durant lesquels les insomnies n'ont jamais cessées malgré de multiples traitements (calmants anxiolytique antidépresseurs, somnifères multiples pour un total de 11 médicaments quotidiens et pleins de médicaments différents testés a la suites d'échecs multiples)
Symptômes ressentis : inexistence de la sensation de sommeil malgré une fatigue importante, faiblesse physique, mouvements musculaires involontaire nocturnes, quelques brèves hallucinations nocturnes, difficultés a réfléchir, faiblesse physique et essoufflement, état amorphe, confusion, dépression, épuisement général, hyperactivité cérébrale nocturne.
Sortie d'hospitalisation 2 mois plus tard + 1 mois d'échecs médicamenteux successifs, prescription de neuroleptique a haute dose rétablisse un sommeil de 6h consécutives dans un premier temps, puis 10-12h au bout de quelques jours.
Après arrêt progressif du neuroleptique, insomnie totale revenue, puis quelques phase de sommeil partiels spontanées, tendant a faire disparaître progressivement (au fils des semaines/mois) les insomnies totales. Récupération d'un sommeil correct au bout de quelques mois, sans aucune reprise de médicaments. Guérison inexpliquée.